Le tout début

Malgré toutes les mesures prises au niveau régional et fédéral pour promouvoir l’emploi, le Gouvernement constate qu’un certain nombre de chômeurs n’ont pas de possibilités réelles de trouver un emploi régulier.

 

D’autre part, dans notre société, des besoins réels ne sont pas suffisamment satisfaits.

 

Ces deux constatations ont amené le Gouvernement à décider de généraliser le système existant d’Agence Locales pour l’Emploi.  La constitution d’une agence locale pour l’emploi a été rendue obligatoire pour chaque Commune ou groupe de Commune (loi de programmation sociale du 30/03/1994). L’ALE doit être constituée au sein de la Commune, sous forme d’ASBL et sera composée paritairement.

 

A Beauraing, l’ASBL sera reconnue officiellement en février 1995 sous le numéro de reconnaissance 553.

 

Au fil du temps, le régime ALE a fait l’objet de nombreuses améliorations structurelles et en matière de contenu.

 

Depuis juillet 1997, les conditions d’accès à l’ALE pour les chômeurs ont été modifiées : pour les moins de 45 ans deux ans de chômage, pour les plus de 45 ans six mois de chômage.

 

Un pourcentage fixe des recettes de l’ALE est affecté à  la formation des chômeurs.

 

Depuis le premier janvier 1988, la transition des chômeurs vers le circuit du travail régulier a aussi été prise en compte (Activation des allocations de chômage).  Les employeurs bénéficient en effet d’avantages supplémentaires dans le cadre des programmes de transition professionnelle lorsqu’ils engagent une personne qui était active de ALE (PTP)

 

Suite à une nouvelle modification législative, l’ASBL ALE est devenue « employeur ».  Chaque prestataire doit signer un contrat de travail ALE (loi du 7 avril 1999)

 

Depuis l’introduction du nouveau dispositif des titres-services depuis le 1er mars 2004, l’activité « aide à domicile de nature ménagère » dans le système ALE disparaît pour les nouveaux utilisateurs et chômeurs.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site